© illustration par Elaillce...

jeudi 10 mars 2011

Panier local pour un vrai régal #5

Le panier du mardi 8 mars :
  • potiron bleu de Hongrie
  • panais
  • radis noir
  • épinards
  • pommes de terre
Ces derniers mois, nous ne parlions plus de notre panier AMAP, les légumes ne variant guère entre les radis noirs, les pommes de terre, les carottes, navets, etc.

A présent, le printemps se prépare doucement, et c'est bientôt l'occasion de renouveler notre contrat avec l'association Planète Lilas, basée à Vitry/Seine.


Rappel des principes d'une AMAP (Association pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne) :

Contrairement à la grande distribution, les consommateurs en AMAP accordent moins d'importance à la standardisation des aliments ; tout ce qui est produit est consommé (alors que dans l'autre cas, ce peut être jusqu'à 60 % de la récolte qui reste au champ). Ce principe est d'une part très valorisant pour le producteur, et d'autre part il permet de diminuer le prix des denrées en reportant les coûts sur la totalité de la production.

Planète Lilas s’inscrit dans une démarche de commerce équitable en vendant à un prix accessible des légumes non traités, cultivés localement, dans le respect de l’environnement et de notre santé. Pour des raisons financières notre producteur n'est cependant pas labellisé Agriculture Biologique.

Le prix est fixé de manière équitable : il permet au producteur de couvrir ses frais de production et de dégager un revenu décent, tout en étant abordable par le consommateur.
Ces prix sont en général à mi-chemin entre ceux pratiqués par les grandes surfaces et ceux pratiqués par les distributeurs spécialisés dans le bio (dégagé du soucis de rendement et de vente, le producteur recherche la satisfaction des consommateurs en privilégiant les variétés végétales de terroir ou anciennes reconnues pour leur qualité gustative).
Un tel prix est rendu possible du fait de l'absence de gâchis au niveau des produits, de l'absence d'intermédiaires entre le producteur et les consommateurs, et d'un emballage absent.
En achetant leur part de production à l'avance, les consommateurs garantissent un revenu au paysan. L'AMAP participe ainsi au maintien d'une agriculture de proximité et à la gestion de la pression foncière.

source : 13amap

Contribuer au bonheur :

Enregistrer un commentaire