© illustration par Elaillce...

vendredi 31 août 2012

"L'arrière-saison"

Donc, au début, elle sourit.
C'est un sourire discret, presque imperceptible, de ceux qui se forment sur le visage parfois, sans qu'on le décide, qui surgissent sans qu'on les commande, qui ne semblent reliés à rien en particulier, qu'on ne saurait pas forcément expliquer.
Voilà : c'est un sourire de presque rien, qui pourrait être le signal du bonheur.

Premières lignes du roman "L'arrière-saison" de Philippe BESSON

« Au commencement, il y a cette peinture d'Edward Hopper qu'on peut voir à Chicago. J'ai dû l'apercevoir à plusieurs reprises avant de m'en procurer une reproduction, un dimanche d'ennui. Quand je l'ai installée dans mon appartement, elle m'a semblé curieusement familière. Du coup, je ne lui ai pas vraiment prêté attention. Elle a traîné, pendant plusieurs jours, dans son cadre posé contre un mur, à même le parquet (du reste, elle y est encore). Un soir, sans intention particulière, j'ai observé la femme en robe rouge de la peinture, assise au comptoir d'un café nommé Phillies, entourée de trois hommes. Je me suis souvenu aussi de la passion de Hopper pour les paysages de la Nouvelle-Angleterre. Alors, ça s'est imposé à moi, sans que j'aie rien cherché. J'ai eu l'envie impérieuse de raconter l'histoire de la femme à la robe rouge, et des trois hommes autour d'elle, et d'un café à Cape Cod. Oui, cela a été clair en un instant. » Philippe Besson


Et à ma grande surprise :
Une exposition consacrée aux peintures d'Edward Hopper sera présentée au Grand Palais du 10 octobre 2012 au 28 janvier 2013.
Je suis ravie et impatiente d'en connaître davantage sur ce peintre que j'ai découvert grâce à ce roman !

2 contributions au bonheur :

  1. Si tu aimes la peinture de Hopper, je te conseille de lire les nouvelles de Sam Sheppard ou les romans de John Fante, tu y retrouveras ces personnages et ces paysages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Dominique pour ces conseils, j'irai faire un tour du côté de ces auteurs dans notre médiathèque.

      Supprimer